Catégorie : <span>Tests</span>

Multicuiseur cookeo sur ce site dans nos cuisines

Gain de place, gain de temps et polyvalence font l’attraction du multicuiseur dans nos cuisines. Aussi appelé autocuiseur, le multicuiseur est un appareil de cuisson multifonction qui propose plusieurs modes de cuisson : mijoter, saisir, rissoler, cuire sous pression, cuire à la vapeur, réchauffer et maintenir au chaud. Grâce à des programmes de cuisson intégrés, cet appareil de cuisson permet de cuire n’importe quels aliments avec précision. On peut régler manuellement ou automatiquement la température, le type de cuisson et le temps de cuisson recommandés pour chaque type d’ingrédients. Moulinex cookeo impressionne avec ses modèles haut de gamme à découvrir sur ce site.

cookeo multicuiseur

Comment choisir son multicuiseur ?

Plusieurs paramètres entrent en jeu pour choisir un multicuiseur. Le premier critère de choix est la contenance selon le nombre de personnes à nourrir. Généralement, la contenance d’un multicuiseur varie de 4 à 6 litres. L’intérieur du bol est généralement recouvert d’un revêtement antiadhésif. Le deuxième point à surveiller est la qualité. Certains se fient uniquement à la renommée de la marque dans le domaine, d’autres scrutent les spécificités techniques de l’appareil. Moulinex, Philips, Bosch, Redmond et Russell Hobbs sont quelques marques de renom pour leurs divers modèles de multicuiseur, de l’entrée de gamme au haut de gamme. Certes, la popularité d’une marque quelconque n’est pas volée, mais il est aussi important de se renseigner davantage sur l’appareil en question et prendre en compte les avis des utilisateurs. La diversité des fonctions déjà intégrées fait la particularité d’un multicuiseur. Du coup, il est nécessaire de connaitre les différentes fonctions et programmes de cuisson disponibles pour que la fonctionnalité du multicuiseur ne soit pas limitée. Selon les marques et leurs gammes de produits, il existe des modèles avec ou sans panneau de commande. L’utilisation de l’appareil peut donc s’appuyer sur les modes de cuisson ou sur les recettes. Quoi qu’il en soit, le multicuiseur propose des fonctionnalités intuitives et très riches pour réaliser une grande variété de plats sans contrainte.

L’intérêt d’utiliser un multicuiseur connecté

Si la connectivité n’a pas vraiment d’intérêt au quotidien sur les petits appareils électroménagers, elle voit tout son intérêt sur les multicuiseurs. En effet, le multicuiseur connecté permet de multiplier les recettes via l’application mobile. Les paramètres de cuisson sont programmés automatiquement selon les recettes. La connectivité permet ainsi de faire évoluer le produit afin de s’adapter au mieux aux besoins de ses utilisateurs.

Le Cookeo Touch de Moulinex

Moulinex est une marque réputée sur le marché de multicuiseur avec sa gamme Cookeo. La dernière version connectée de la gamme, Cookeo Touch Wi-Fi, est par exemple une véritable innovation technologique en cuisine. L’appareil dispose de nombreuses options, de recettes variées et plusieurs modes de cuisson qu’on peut programmer à l’avance. La particularité du Cookeo Touch repose sur son écran tactile inclinable qui propose un menu très complet. L’utilisateur peut accéder à un catalogue de recettes cookeo très riches. L’appareil intègre déjà 250 recettes préconfigurées et des milliers d’autres recettes partagées par la communauté d’utilisateurs sur l’application smartphone. Les recettes sont adaptées aux envies et au temps disponible. Si on est donc un peu pressé, le multicuiseur cookeo peut suggérer des recettes qu’on peut préparer en peu de temps sans enlever les propriétés gustatives et qualitatives des aliments. Une autre option du Cookeo Touch est l’inventaire dans le réfrigérateur pour suggérer à son utilisateur les recettes possibles à partir des restes. La gamme cookeo accompagne les utilisateurs dans toutes les étapes de la préparation. Il n’y a donc aucune raison de rater un plat.…



Discussion avec Alex, un écologiste convaincu à fond sur le vélo

velo une maladie

Alex est mon beau-frère, le mari de ma soeur cadette, il méritait que je m’attarde un instant sur son cas car tous les dimanches ou durant les autres rassemblements familiaux, Alex nous ressortait son même discours sur l’écologie, la protection de la planète, il était intarissable sur le sujet. Un jour j’ai décidé de le prendre à part et d’approfondir ses idées en lui posant des questions, car en fait je partageais ses idées qui n’étaient pas si barbantes que ça comme le pensaient les autres membres de la famille. C’est assis sous un pommier du jardin qu’Alex a accepté avec empressement de me répondre.

Bonjour Alex, tu peux me parler un peu de toi, te présenter en quelques mots?

Bonjour Phil, je suis Alex, j’ai 33 ans je suis employé municipal depuis dix ans, je suis marié et j’ai deux filles et un fils. Il y a quatre ans, ma famille et moi nous avons pris une grande décision: nous avons décidé de vivre de manière écologique.

Comment cette prise de conscience a-t-elle débutée?

C’est à la suite d’un travail scolaire d’une de mes filles, le thème était sur les actions à mener au quotidien pour protéger la planète. Nous avons tous commencé par les gestes de base, comme le tri de nos ordures, éteindre la lumière quand on sort d’une pièce, ne pas laisser couler l’eau du robinet sans raison, ne pas trop chauffer la maison en hiver ou ne pas augmenter la clim en été et bien d’autres choses encore

Toutes ces transformations dans votre nouvelle vie d’écolos ont-elles été difficiles à mettre en place?

Au début, cela n’a pas été évident car on ne se débarrasse pas si facilement de ses mauvaises habitudes, mais nous étions tous volontaires, décidés à tenir le coup et à atteindre nos objectifs. Heureusement, nous sommes passés à la vitesse supérieure, nous avons un potager bio qui nous donne de bons fruits et des légumes savoureux grâce à notre compost que nous utilisons comme engrais naturel, nous récupérons aussi l’eau de pluie pour l’arroser ou accomplir d’autres tâches domestiques.

Mais pour tes déplacements tu fais comment?

J’ai encore ma voiture que j’utilise uniquement pour les longs trajets, j’allais quotidiennement au boulot en vélo mais j’ai eu la maladie du cycliste, le syndrome d’Alcock ou plus simplement le mal de la selle, toute ma partie pelvienne me faisait affreusement mal dès que j’étais assis sur mon vélo, c’est une douleur très répandue chez les usagers de vélos. Alors j’ai abandonné avec beaucoup de regrets mon cycle pour la marche ou l’utilisation des transports en commun, c’est une autre façon de protéger notre environnement. Les membres de ma famille continuent à se déplacer en vélo c’est une manière vraiment écologique de circuler en ville, ils évitent son usage seulement quand il y a des pics de pollution car c’est mauvais pour les voies respiratoires.

J’ai remarqué que ta famille et toi vous avez fait de gros bouleversements dans votre vie pour vivre de manière écologique et je me dis qu’au commencement c’est difficile mais pas impossible, votre cohésion est admirable!

Merci, effectivement tu as tout compris, beaucoup pensent que ce que nous faisons est une goutte d’eau dans l’océan mais c’est chacun individuellement, selon ses possibilités qui peut amener le plus grand nombre à agir pour la planète.

Merci Alex, ce seront les mots de la fin car nous avons fini notre aparté, je vais faire des recherches sur internet pour me renseigner plus en détail sur l’écologie et on en reparlera la prochaine fois.

Ok, pas de problème Phil et je suis à ta disposition si tu as d’autres questions à me poser.